CIEVP

Compétitivité et Innovation des Entreprises des Villes Portuaire

Retour

Des outils innovants et interactifs pour dynamiser le cœur de ville d’Antibes

27 juin 2018

L’Office de commerce d’Antibes Juan-les-Pins dévoilera le mercredi 27 juin les détails de la mise en œuvre du programme européen CIEVP à l’occasion d’un workshop réunissant une soixantaine de partenaires. Attractivité décuplée des cœurs de villes, mise en place d’outils de mesure fiable et synergie européenne sont les objectifs affichés.

 

Bientôt des nouveaux outils de mesure pour redynamiser les cœurs de ville ? Dans le cadre du projet européen « Compétitivité et Innovation des Villes Portuaires » (CIEVP), l’Office de commerce d’Antibes s’apprête à dévoiler les premiers éléments de son ambitieux plan d’action face à une soixantaine de partenaires locaux, nationaux et européens à l’occasion d’un workshop organisé le 27 juin au sein de la Maison des Associations. Financé à 85 % par des fonds européens, le projet CIEVP réunit cinq communes italiennes et françaises autour d’un objectif commun : décupler la compétitivité de leur cœur de ville grâce à des technologies innovantes.

Antibes Juan-les-Pins, Ajaccio, Gênes, Portoferraio et Alghero… Cinq communes à la synergie géographique naturelle qui ont pour dénominateur commun une riche activité portuaire, qu’elle soit industrielle, plaisancière ou de croisière.

 

« Un impact considérable sur l’attractivité du territoire »

Particulièrement enthousiaste à l’idée de poser les premiers jalons de son programme, le responsable de l’Office de commerce d’Antibes, Yoann Cousin, entend s’appuyer sur des technologies de pointe pour atteindre ses objectifs. « Ce projet aura un impact considérable sur l’attractivité du territoire. La première étape consiste en l’installation de 23 caméras 3D qui seront chargés d’évaluer la fréquentation de dix zones stratégiques et d’analyser objectivement leur attractivité », amorce-t-il. Une véritable aubaine pour les 1 800 commerces antibois, répartis entre le port Vauban et les centres-villes d’Antibes et Juan-les-Pins, qui se verront dotés d’outils précis et interactifs de mesure des flux de passage dans ces zones au fort potentiel commercial. « Nous mettrons ces analyses à disposition des commerçants pour leur permettre de quantifier la fréquentation de certains événements, estimer leur taux de transformation en magasin et ainsi, affiner leur stratégie commerciale », poursuit-il.

 

Une intelligence artificielle au service de la ville

Parmi les zones qui bénéficieront de l’installation de ces caméras 3D, dès le mois de juin, on compte le cours Masséna, la plage de la Gravette ou encore l’esplanade du Pré aux Pêcheurs. Un choix loin d’être anodin pour le responsable de l’Office de commerce antibois, qui envisage de mettre cette technologie de pointe au service de la ville et de tous ses acteurs. « Grâce aux informations récoltées, Antibes et Juan-les-Pins bénéficieront d’une véritable expertise territoriale qui leur permettra d’attirer de nouvelles enseignes et de diversifier leur offre commerciale ».

Une collecte informationnelle intelligente, fiable et en temps réel qui devrait ouvrir la voie à bien d’autres possibilités. « Dans notre plan d’action, nous envisageons de proposer une expérience de la ville plus innovante », souligne encore Yoann Cousin. Parmi les idées qui devraient être mises en œuvre d’ici la fin de l’année : « l’installation de mobilier urbain connecté et interactif ou encore la création d’une application web capable de générer des parcours marchands et des circuits de découvertes touristiques individualisés ».

Autant de nouveautés à découvrir plus en détail à l’occasion de ce workshop organisé par l’Office de commerce le 27 juin.