GRRinPORT

Gestione sostenibile dei rifiuti e dei reflui nei porti

Retour

Le cycle de séminaires du projet GRRinPORT est terminé

30 juin 2019

La tournée des partenaires du projet GRRinPORT dans les villes portuaires du projet s'est clôturée avec le séminaire de Livourne.

Au cours des trois séminaires qui se sont tenus à Bastia (24 mai), Cagliari (14 juin) et Livourne (28 juin), les résultats des enquêtes et des recherches menées sur les sites pilotes ont été présentés et les objectifs et activités futurs ont été programmés. Les trois séminaires ont réuni des représentants des autorités portuaires, des municipalités et des régions impliquées dans le projet, mais aussi des représentants d'autres autorités portuaires et ports de plaisance, de la Garde côtière, des chambres de commerce, des entreprises impliquées dans le projet et des chercheurs de diverses institutions de recherche et universités, ainsi que des professionnels et représentants de la presse.

Les trois séminaires ont débutés par le rapport de la directrice scientifique du projet, Alessandra Carucci, Professeur en Génie de la Santé et de l'Environnement, pro-recteur pour l'Internationalisation de l'Université de Cagliari. Elle a présenté et défini le champ d'action, les résultats obtenus et les objectifs qui seront développé grâce au partenariat transnational.

Elena Tamburini (Cagliari et Livourne) et Rafaella Lussu (Bastia) de l'Université de Cagliari ont parlé du rôle des micro-organismes dans la dégradation des hydrocarbures et la surveillance environnementale. Dans les ports, la contamination des hydrocarbures pétroliers résultant de l'activité humaine entraîne une altération des conditions naturelles de l'écosystème. Au cours de l'intervention, les technologies biologiques basées sur l'utilisation de microorganismes autochtones qui dégradent les hydrocarbures ont été décrites et seront suivies dans le cadre du projet GRRinPORT pour tester leur efficacité.

Paolo Botti (Cagliari), Carla Mancosu et Antonello Corda (Bastia et Livourne) de l'Agence Régionale du District Hydrographique de la Région Sardaigne ont présenté le statut actuel des ports. En effet, contrairement à ce qui se passe dans d'autres pays européens, l'Italie à l'époque de la transposition de la directive-cadre sur l'eau (2000/60) n'a pas considéré les ports comme d'autres masses d'eau ; elle est actuellement en cours d'adaptation réglementaire qui conduira les ports à être considérés comme des masses d'eau telles que les rivières et lacs puis afin d'être soumis aux mêmes règles.

Renato Iannelli (Cagliari et Livourne), Simona Di Gregorio (Cagliari et Livourne) et Isabella Pecorini (Bastia et Livourne) de l'Université de Pise ont présenté leur travail sur la caractérisation des sédiments du port de Livourne et du port de Piombino, les techniques d'analyse et les résultats des essais en laboratoire d'électrokinésie et de landfarming ainsi que le projet pilote d'électrokinésie actuellement en cours d'installation.

Le discours d'Andrea La Camera (Bastia, Cagliari et Livourne) et Fabiano Pilato (Bastia et Livourne) d'ISPRA (Istituto Superiore per la Protezione e Ricerca Ambientale) a porté sur la description de l'installation pilote et les activités de séparation granulométrique et de traitement par lavage du sol des sédiments dragués dans les ports de Livourne et Piombino. L'objectif de l'activité est de réduire le volume de polluants afin de mettre en décharge un dixième du volume initial de déchets, de réduire les coûts d'élimination et d'alimenter la chaîne de l'économie circulaire par la réutilisation des fractions épurées (remblais de quai, ciments éco-durables, pistes cyclables, etc.).

Dominique Prunetti (Bastia), Claudio Detotto (Cagliari et Livourne) et Anne Casabianca (Bastia) de l'Université de Corse Pasquale Paoli ont présenté leur enquête sur le comportement des utilisateurs concernant le tri des déchets à bord des navires. Dans le cadre du projet GRRinPORT, des économistes du laboratoire LISA du CNRS de l'Université de Corse réalisent une étude sur le comportement des usagers en matière de collecte sélective des déchets sur les ferries et une enquête de satisfaction auprès des usagers des marinas et ports de pêche des villes d'Ajaccio, Livourne et Cagliari.

Lors du séminaire de Cagliari, le projet GRRinPORT a accueilli Johan Tafani, directeur adjoint du Port de Bonifacio, qui a présenté l'initiative "Ports Propres", un système de gestion environnementale visant à réduire les impacts des activités dans les ports.

Les entretiens avec les partenaires décrivant les objectifs et les activités du projet, accompagnés d'images des ports de Bastia, Cagliari et Livourne, sont au cœur de la vidéo du projet, préparée par la Fondation MEDSEA et présentée lors du séminaire de Livourne, dernière étape du tour GRRinPORT. La vidéo sera disponible sur le site web du projet à partir du 1er juillet (http://interreg-maritime.eu/web/grrinport). Les trois séminaires ont été diffusés en direct et les liens sont disponibles sur la page Facebook du projet (https://www.facebook.com/GRRinPORT/). Le vidéos des séminaires seront publié dans les prochaines semaines sur le profil LinkedIn et sur les différents réseaux sociaux du projet (en plus de ceux déjà mentionnés, également Twitter et Instagram).