GRRinPORT

Gestione sostenibile dei rifiuti e dei reflui nei porti

Retour

Communiqué de presse juin 2021

01 juillet 2021

GRRinPORT TROIS ANS D'ACTIVITÉ POUR UNE GESTION DURABLE DES DÉCHETS ET EFFLUENTS DANS LES PORTS

Le 30 juin, les activités des partenaires du projet GRRinPORT (Gestion durable des déchets et des eaux usées dans les ports) ont pris fin. Dernier rendez-vous le 9 juillet à Cagliari ou en streaming avec la conférence finale du projet.

Il progetto. GRRinPORT est un projet financé par l'Interreg maritime Italie-France, qui a débuté en avril 2018 et s'est terminé en juin 2021. Son objectif est d'améliorer la qualité des eaux marines dans les ports en limitant l'impact de l'activité portuaire et du trafic maritime sur l'environnement. La pollution de l'eau, principal effet négatif du système actuel de gestion des déchets et des effluents dans la zone portuaire, découle principalement du manque d'information et de sensibilisation des usagers du port, du manque ou de l'absence d'infrastructures de livraison des déchets et des effluents dans les ports, mais aussi de la nécessité pour les usagers de devoir s'adapter à différentes règles et procédures dans chaque port / pays. Dans ce scénario, le projet vise à relocaliser les installations portuaires dans un contexte éco-durable et éco-innovant avec une approche de coopération transfrontalière, basée sur certains éléments d'innovation.

Les partenaires. Les partenaires de GRRinPORT sont l'Université de Cagliari - en tant que chef de file - avec DICAAR (Département de Génie Civil, Environnemental et Architectural) et DISB (Département des Sciences Biomédicales), la Région Autonome de Sardaigne (Direction Générale Agence Régionale du District Hydrographique de Sardaigne, RAS-ADIS), la Fondation MEDSEA (Méditerranée Mer et Côte Foundation), Université de Corse Pasquale Paoli (Laboratoire Lisa - UMR CNRS 6240 Lieux, Identités, eSpaces et Activités), Office des Transports de la Corse (OTC), Université de Pise (DESTEC - Département de génie énergétique, des systèmes, du territoire et de la construction) et Institut supérieur de protection et de recherche environnementales (ISPRA - Section expérimentale pour l'évaluation du risque écologique du littoral maritime appartenant au CN-COS, Livourne).

 

Les activités. Le trafic portuaire détermine une production impressionnante de déchets : déchets liquides (eaux usées, eaux grises, eaux de cale huileuses, eaux de ballast) et déchets solides (assimilables aux déchets urbains : plastique, papier, déchets alimentaires, verre, aluminium).

En 2019, selon les données de l'Assoporti, dans les 50 principaux ports situés le long des côtes italiennes, 479 millions de tonnes de marchandises ont été traitées, près de 18 millions de passagers sur les ferries et environ 12 millions de croisiéristes et plus de 162 mille sont les postes d'amarrage pour les plaisanciers recensés par le Ministère des Infrastructures. Les lacunes en matière d'infrastructures et de gestion, la discontinuité dans la fourniture de certains services, les réglementations et les règles qui diffèrent d'une nation à l'autre, quand ce n'est pas d'un port à l'autre, sont autant d'obstacles à la durabilité des navires et des ports.

Au cours des trois dernières années, c'est exactement ce que fait le projet GRRinPORT : aider les armateurs et les gestionnaires d'installations portuaires à se repositionner d'une manière innovante et écologiquement durable. Lancé en avril 2018, le projet a vu les quatre ports de Cagliari, Livourne, Bastia et Ajaccio servir de terrain d'expérimentation.

Trois plans d'action ont été réalisés pour la gestion durable des déchets, des eaux usées et des sédiments.

Afin de mieux comprendre les besoins des usagers, l'équipe de recherche de l'UCPP a mené deux enquêtes dans les ports d'Ajaccio, de Cagliari et de Livourne sur l'étude des préférences individuelles des pêcheurs et plaisanciers d'une part et des passagers des ferries d'autre part concernant la collecte et le stockage à bord et la livraison au port des déchets produits à bord. Les résultats indiquent un consentement significatif à payer pour l'organisation de la collecte des déchets à bord des ferries, mais il existe des préférences différentes dans les différents ports pour les méthodes d'organisation proposées dans l'étude, ainsi que sur les systèmes actuellement en fonctionnement. Grâce également au soutien de l'OTC, il apparaît que les infrastructures de livraison font souvent défaut et que les plaisanciers ont des difficultés à trouver des informations sur la gestion des déchets qui, malgré les efforts de l'Union européenne pour l'homogénéiser, varie d'un port à l'autre.

Sur la base de ces résultats, qui ont été intégrés dans le Plan d'Action pour la gestion durable des déchets dans les ports, le DICAAR est intervenue pour renforcer les services destinés aux plaisanciers :  au port Tino Rossi d'Ajaccio, au chantier naval d'Azimut Benetti à Livourne et à la Marina di Sant'Elmo de Cagliari, des zones ont été équipées pour la collecte des huiles végétales usagées produites à bord des navires ; à Cagliari, une zone a également été équipée pour l'aspiration des eaux usées des bateaux de plaisance, une infrastructure qui fait souvent défaut dans les ports, mais qui est essentielle pour contribuer à la protection de la qualité de l'eau. Avec DiSB, la validité des produits naturels contenus dans la laine de mouton pour contenir/éliminer les hydrocarbures déversés dans les eaux portuaires a été testée, en collaboration avec la société sarde EDIZERO. En outre, 300 bidons ont été distribués aux plaisanciers pour les inciter à collecter et à éliminer correctement les huiles végétales usagées produites à bord des navires. Le DICAAR a résumé ces résultats dans le Plan d'Action pour la gestion durable des eaux usées et des déversements accidentels dans les eaux portuaires, où sont inclus les résultats de la surveillance effectuée sur les eaux et les bannières par la DiSB et des études de faisabilité pour une gestion efficace des eaux dans le port de Cagliari menées par RAS - ADIS.

Les informations sur les zones équipées et sur les méthodes de collecte des déchets dans les trois ports du projet de Cagliari, Livourne et Ajaccio peuvent être trouvées dans l'application "GRRinPORT", disponible en IT, FR, EN sur Android et iOS, réalisée par la Fondation MEDSEA qui a également pris en charge les activités de communication et de diffusion, y compris les trois talk-shows adressés aux citoyens et aux plaisanciers disponibles sur la chaîne You Tube du projet et d'autres réseaux sociaux, ainsi que sur le site web.

 

Le Plan d'Action pour la gestion durable des sédiments de dragage contaminés contient les résultats obtenus par le travail conjoint de DESTEC, de la section ISPRA de Livourne et de DiSB sur les sédiments de dragage contaminés qui ont été analysés et traités pour identifier des techniques de décontamination efficaces et économiques, dans le but de réduire la quantité de sédiments pollués à destiner à la décharge, dans une perspective d'économie circulaire. L'activité a connu une première phase d'échantillonnage dans les différents ports du projet de sédiments à analyser collectés dans des zones portuaires caractérisées par différents matériaux, sableux ou argileux, et différents contaminants, organiques de divers types ou inorganiques tels que les métaux lourds. L'usine pilote de Livourne a permis la séparation granulométrique des sédiments et le traitement des sédiments contaminés par la technique du lavage des sols. L'usine de Pise a évalué l'efficacité des processus de dégradation biologique (électrokinésie et enfouissement amélioré) des hydrocarbures lourds pour l'assainissement des sédiments limono-argileux.

Maggiori informazioni sono disponibili sul sito Internet di progetto: http://interreg-maritime.eu/web/grrinport.

Conférence finale. Les trois plans d'action et les résultats finaux des activités de surveillance seront présentés à Cagliari, à l'Edificio Sali Scelti dans le Parco Naturale Regionale Molentargius - Saline (carte ci-dessous), le vendredi 9 juillet, de 9h à 13h30, lors de la conférence finale du projet GRRinPORT. La conférence peut être suivie sur ZOOM, également avec traduction simultanée, en s'abonnant au lien suivant: https://zoom.us/webinar/register/WN_M90U0gBAQlCyFCdAnR-T7g

H 9.00 ACCUEILS INSTITUTIONNELS
- Michele di Francesco (Région autonome de Sardaigne)
- Valeria Mangiarotti (Autorité de Gestion du Système Portuaire de la Mer de Sardaigne)
 

H 9.20 INTRODUCTION À LA JOURNÉE
- Autorité de Gestion du Programme Interreg Maritime Italie-France (à confirmer)

H 9.40 INTRODUCTION AU PROJET
- Alessandra Carucci (Université de Cagliari)


H 09.50 RÉSULTATS DU PROJET GRRINPORT (première partie)
- Claudio Detotto (Université de Corse Pasquale Paoli) - Plan d'action pour la gestion durable des déchets portuaires
- Giorgia De Gioannis (Université de Cagliari - DICAAR) - Plan d'action pour la gestion durable des eaux usées et des déversements accidentels dans les eaux portuaires
- Paolo Botti (RAS Direction Générale Agence régionale du district hydrographique de la Sardaigne) - Contribution vidéo
- Paola Signorile et Antonello Corda (RAS Direction Générale Agence régionale du district hydrographique de la Sardaigne) - Interventions pour une gestion efficace des eaux usées dans les ports
MODERATRICE : Alessandra Carucci


H 10.50 PAUSE-CAFÉ (pendant la pause-café, quelques contributions vidéo seront projetées)
 

H 11.10 RÉSULTATS DU PROJET GRRINPORT (deuxième partie)
- Renato Iannelli (Université de Pise - DESTEC) - Essais pilotes d'électrokinésie pour la définition d'un plan d'action pour la gestion durable des sédiments de dragage contaminés
- Fabiano Pilato (Institut pour la protection et la recherche environnementales) - Indications pour le suivi des impacts anthropiques dans les ports
- Elena Tamburini et Raffaela Lussu (Université de Cagliari - DiSB) - Les micro-organismes dans l'évaluation de la qualité des eaux portuaires
- José Bassu (Office des Transports de la Corse) - Contribution vidéo
MODERATRICE: Giorgia De Gioannis
 

H 12.05 VIDÉO DU PROJET
H 12.15 TABLE RONDE "GESTION DURABLE DES DÉCHETS, DES EAUX USÉES ET DES SÉDIMENTS"

- Valeria Mangiarotti (Autorité de Gestion du Système Portuaire de la Mer de Sardaigne)
- Alessandra Carucci (Université de Cagliari)
- Matteo Ranalli (Officiel Environnemental à bord du navire - collaborateur de l'Université de Cagliari)
- Oscar Ruggeri (EDIZERO Architecture pour la Paix)
- Paolo Fadda (Projet Interreg IT-FR Maritime Impatti-NO)

- Maddalena Fava (Projet Interreg IT-FR Maritime P.Ri.S.Ma-MED)

- Vincenzo Tiana (Legambiente Sardegna)
MODERATEUR : Giacomo Serreli
 

13.30 - CLÔTURE DES ACTIVITÉS