IMPACT

IMpatto Portuale su aree marine protette: Azioni Cooperative Transfrontaliere

Retour

Les analyses chimiques du CIBM sur le crabe marbré

29 novembre 2019

Le projet IMPACT étudie les effets des zones portuaires sur les aires marines protégées voisines, avec le but de définir des outils d'aide au niveau transfrontalier. Il propose un programme de gestion durable pour la protection efficace de l'écosystème marin, qui s'adapte aux besoins de développement des ports.

Le CIBM, Centro Interuniversitario di Biologia Marina ed Ecologia Applicata “G. Bacci” de Livourne, un partenaire du projet IMPACT, a été chargé de recueillir des informations sur la santé des écosystèmes à proximité des ports, en se concentrant sur la zone du port industriel de Livourne et de la Meloria.

Les estimations sont réalisées par des analyses chimico-biologiques des eaux et sédiments (où on étudie aussi les éléments bactériens), et par des organismes indicateurs comme le crabe marbré (Pachygrapsus marmoratus).

L'article “Effects of copper on larvae of the marbled crab Pachygrapsus marmoratus (Decapoda, Grapsidae): Toxicity test and biochemical marker responses” a été publié en octobre par plusieurs auteurs, y compris les chercheurs du CIBM.

Le document présente les résultats obtenus après des échantillonnages effectués dans la zone portuaire de Livourne, de juin à août 2018.

L'étude a évalué la sensibilité des larves de crabe au cuivre, un des contaminants plus présents dans les zones portuaires, qui est libéré principalement par les couvertures antifouling des embarcations. Les résultats enregistrés dans l'aire marine protégée montrent un effet mesurable du cuivre sur les larves de crabe, en termes de mortalité et des réponses métaboliques, à des concentrations similaires à celles mesurables dans les eaux des ports industriels.

Ces informations, avec les recherches des autres partenaires, seront utiles pour définir des seuils potentiels de risque écologique pour les aires marines protégées, provenant des activités de développement portuaire.

Voir l'article scientifiqu: cliquez ici