IMPACT

IMpatto Portuale su aree marine protette: Azioni Cooperative Transfrontaliere

Retour

Rencontre entre le CNR-ISMAR et l'Université de Toulon pour une discussion technique-scientifique et administrative

29 janvier 2018

Une délégation du CNR-ISMAR a rencontré les collègues de l'Université de Toulon qui participant au projet IMPACT pour discuter les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des activités par chacun des deux partenaires. La discussion a analysé des sujets techniques et scientifiques mais aussi des problèmes de nature administrative rencontrés par le partenaire français, surtout au cours de la première période de justification des dépenses et des activités.

La réunion a été divisée en quatre thèmes principaux:

1) Réseau radar HF - état actuel et actions futures

2) Problèmes critiques concernant le rapport financier

3) Progrès et stratégies dans la composante Surveillance des contaminants chimiques

4) Progrès et stratégies pour la composante des modèles de circulation et de dispersion marine.

Carlo Mantovani du CNR-ISMAR a montré la situation actuelle du réseau radar HF transfrontalier en indiquant les dates attendues pour les nouvelles installations. Avant la fin de l'été, deux nouvelles stations radar HF devraient être ajoutées aux systèmes déjà opérationnels sur les sites de Viareggio et de Portofino. Les participants ont également discuté du format des données et du type de collaboration requis pour atteindre cet objectif.

En ce qui concerne les information financières, Laura Barbieri, responsable du projet pour ces domaines, a analysé et a confirmé les principales règles d'établissement des rapports, en prenant note des difficultés rencontrées par sa collègue française Mathilde Gabriel. Elle a vérifié également le niveau de dépense atteint par le partenaire et a communiqué le calendrier des échéances à venir.

Pour la composante « surveillance des contaminants chimiques », le groupe dirigé par Cédric Garnier, Université de Toulon, a discuté avec l'équipe de coordination IMPACT. L'objectif principal de la réunion a été la définition de la meilleure stratégie pour harmoniser la collecte de données historiques sur les contaminants disponibles parmi les partenaires du projet, ce qui constitue le premier objectif et produit de la Composante.

Pour la composante de modélisation Yann Ourmiers, Anne Molcard, Camille Mazoyer et Heleen Vanneste (Université de Toulon), Annalisa Griffa, Roberta Sciascia, Laura Barbieri, Carlo Mantovani et Marcello Magaldi (ISMAR-CNR) ont discuté par rapport à les caractéristiques et les résultats des modèles hydrodynamiques utilisés par les deux groupes de recherche