Retour

RACINE : des Pactes Locaux à partir des parcours participatifs pour valoriser les sites culturels avec les communautés

03 août 2021

Le projet RACINE, cofinancé par le programme Interreg Italie-France Maritime 2014-2020, promeut de nouvelles formes de participation communautaire à la valorisation des sites culturels (parcs archéologiques, zones monumentales, musées) en Toscane, en Ligurie, en Sardaigne, en Corse et dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les expériences directes de nombreuses administrations locales, qui sont largement représentées dans le projet, montrent que la conservation et la mise en valeur du patrimoine culturel, en particulier le patrimoine mineur, n'est possible que par l'engagement direct des communautés locales. Les communautés elles-mêmes, à travers le patrimoine culturel qui enrichit leur territoire, préservent leurs racines et leur identité, dont elles peuvent s'inspirer et se motiver pour de nouveaux projets, qui concernent les individus et l'ensemble de la communauté. Cela détermine la possibilité de créer un "écosystème" socio-économique local qui tourne autour de l'identité culturelle des lieux. Cette vision s'incarne dans le projet à travers les Pactes Locaux pour le développement d'un écosystème d'identité culturelle locale, c'est-à-dire une infrastructure immatérielle expérimentale, mais concrète, constituée d'une planification locale participative qui envisage des objectifs et des actions concrètes liés à la valorisation du patrimoine culturel local.

Ces Pactes Locaux sont élaborés sur la base de processus participatifs en cours dans certains des sites culturels inclus dans le projet RACINE, où des investissements infrastructurels sont également prévus pour améliorer l'accessibilité et l'utilisation de ces sites par un public plus large. Les parcours impliquent des citoyens, des associations, des écoles, des entreprises de services publics et les autorités locales.

Les Pactes Locaux sont développés localement et dans chaque territoire, nous trouvons des lieux de culture auxquels la communauté se réfère pour élaborer de nouvelles visions et fonctions autour du patrimoine culturel local :

- A Sorano, dans la province de Grosseto (Toscane) - Nécropole étrusque de Sovana ;

- A Capannoli, dans la province de Pise (Toscane) - Villa Baciocchi ;

- À Rio, Ile d'Elbe, dans la province de Livourne (Toscane) - Musée archéologique, musée minéral et parc minéral ;

- À Castiglione Chiavarese, dans la province de Gênes (Ligurie) - Ecomuseo dell'Alta Val Petronia et Museo Archeominerario ;

- À Riva Ligure, dans la province d'Imperia (Ligurie) - Site archéologique de Capo Don ;

- A La Garde Freinet, dans le département du VAR (Provence-Alpes-Côte d'Azur) - Conservatoire du patrimoine du Freinet ;

- A Levie, dans le département de la Corse du Sud (Corse) - Musée de l'Alta Rocca ;

- A Morosaglia, dans le département de la Haute Corse (Corse) - Musée Pascal Paoli ;

- A Cervione, dans le département de la Haute Corse (Corse) - Musée de Cervione - ADECEC ;

- A Santadi, dans la province de la Sardaigne du Sud (en voie de suppression) - Tomba dei Giganti ;

- Dans la zone de Nuorese (Sardaigne) et en particulier dans les communes de Bitti, Galtelli, Dorgali, Gavoi, Fonni, Aritzo.

Les Pactes Locaux représenteront un outil de planification partagé au niveau territorial, que les municipalités pourront intégrer dans leurs propres actes de planification. Le processus d'écoute activé par RACINE sera ensuite accompagné d'initiatives concrètes identifiées lors du processus participatif afin d'expérimenter de véritables actions de valorisation des lieux culturels. Ces actions comprennent également les investissements infrastructurels mentionnés ci-dessus afin de promouvoir l'interaction la plus large et la plus inclusive du lieu avec la communauté des résidents et des visiteurs.

L'ensemble de ces expériences, les résultats observés et les enseignements tirés de ces parcours alimenteront un Plan transfrontalier de développement des écosystèmes de l'identité culturelle locale afin de pouvoir répliquer cette stratégie dans d'autres lieux de la zone transfrontalière. Compte tenu de la nature du partenariat, composé principalement d'administrations régionales et locales, le plan pourra contribuer à renforcer le lien stratégique entre le patrimoine culturel local, les communautés et le territoire qui les accueille, grâce à des actions d'intégration pour l'adoption de politiques innovantes de planification et de gestion du patrimoine culturel au niveau régional.

Enfin, afin de structurer davantage cette stratégie, le projet prévoit également la signature d'un accord de réseau entre tous les lieux culturels impliqués dans le projet.