Réalisations

L’objectif de RACINE est de contribuer à améliorer la capacité du système public de l’aire transfrontalière à préserver, développer et promouvoir le patrimoine culturel, en expérimentant conjointement des modes innovants d’aménagement du territoire, fondés sur la valorisation de la relation identitaire entre les musées/lieux de la culture et la communauté de référence, pour assurer mutuellement durabilité et développement socio-économique.

Pour atteindre cet objectif, il est prévu de :

expérimenter le développement d’un écosystème durable entre le musée/lieu de la culture et la communauté locale, c’est-à-dire promouvoir un modèle relationnel à l’intérieur duquel le musée deviendra un agent actif du développement socio-économique du territoire et que la communauté puisse contribuer, par sa vision et sa créativité, à réaliser la mission du musée comme gardien du patrimoine et de l’identité des lieux;

assurer l’accessibilité et améliorer la capacité d’accueil des musées/lieux de la culture : intervenir au niveau des infrastructures en faveur d’une plus grande inclusion sociale et de la jouissance du patrimoine par la communauté locale. En outre, cette typologie d’interventions vise à créer des espaces de participation directe de la communauté pour que le musée soit perçu, et vécu, comme lieu d’échange d’expériences et de transmission de la mémoire du territoire;

promouvoir le patrimoine culturel au niveau transfrontalier : capitaliser sur les résultats du projet, qui intervient sur des territoires appartenant à des zones périphériques et qui deviennent des nœuds d’itinéraires tyrrhéniens promus par d’autres projets du Programme Interreg Maritime Italie – France, en particulier GRITACCESS – Grand itinéraire Tyrrhénien.

Après une première phase de recherche et d’analyse des bonnes pratiques sur la valorisation de la relation identitaire entre les musées/lieux de la culture et les communautés, qui permettra d’établir une méthodologie commune de travail, une deuxième phase expérimentale sera lancée : dans 11 lieux de l’aire transfrontalière du Haut Tyrrhénien ils seront activés des parcours participatifs pour définir des objectifs, instruments et actions à entreprendre en faveur d’un développement durable du patrimoine culturel, avec des retombées bénéfiques sur l’ensemble de la communauté. Les résultats des processus participatifs convergeront dans 11 Pactes locaux, signés par tous les participants, qui décriront la mise au point d’écosystèmes d’identité culturelle.

Les Pactes locaux incluront également l’expérimentation d’un certain nombre d’actions inclusives afin d’en tester le modèle.

Rapport sur la recherche et l’analyse des bonnes pratiques sur la valorisation de la relation identitaire entre les musées/lieux culturels et les communautés

Webinar de partage des meilleures pratiques identifiées

Rapports sur les parcours participatifs réalisés pour l’élaboration des Pactes locaux

Rapport sur l’expérimentation des actions inclusives

A partir des « écosystèmes d’identité culturelle » locale, une stratégie transfrontalière sera élaborée, incluant la vision commune et les meilleures pratiques. Cette stratégie sera intégrée dans un Plan d’Action Transfrontalier pour la conservation, la valorisation et le développement du patrimoine culturel de la région, qui devra inclure des lignes directrices pour en reproduire l’expérimentation.

Plan d’Action Transfrontalier

Les musées/lieux de la culture impliqués dans l’expérimentation signeront un accord de réseau afin de contrôler l’efficacité du modèle relationnel avec les communautés locales, disséminer l’expérience et promouvoir les itinéraires réalisés par d’autres projets, notamment GRITACCESS – Grand itinéraire Tyrrhénien, dont les musées/lieux de la culture, en représenteront les nœuds. Il est également prévu de tracer les nœuds culturels qui sont les acteurs du projet.

Atelier de mise à jour des opérateurs des musées/lieux de la culture

Atlas Web et papier des musées/lieux de la culture de RACINE

Un deuxième volet du projet, à lancer parallèlement à l’expérimentation participative de modèles innovants d’interaction entre musées/lieux de la culture et les communautés, concerne la réalisation de travaux d’infrastructure en vue de favoriser leur accessibilité, en termes :

- des interventions matérielles pour améliorer l’accessibilité physique, par exemple par la suppression des barrières architecturales;
- des interventions matérielles pour améliorer l’accessibilité cognitive et sensorielle au patrimoine culturel, au niveau de l’éclairage et de l’organisation de l’exposition, des salles de visite, de la signalisation des parcours, des zones et des équipements pédagogiques;

- des actions immatérielles visant à améliorer l’accessibilité numérique au patrimoine culturel, à savoir le QRCode, les technologies de réalité augmentée, les applications et les plates-formes d’information spatiales.

Le projet démarrera via un événement de lancement à Lucca (Toscane) pendant que des parcours expérientiels d’animation territoriale seront organisés dans les cinq territoires de l’aire transfrontalière. En outre, cinq événements de dissémination permettront de faire connaître les résultats du projet, qui se terminera par un événement final.

Événement de lancement

Événements liés à la dissémination

Événement de clôture