ItinERA

Itinerari Ecoturistici in Rete per Accrescere la competitività delle PMI e la qualità dei servizi

Les lignes directrices pour le secteur des transports

Les lignes directrices pour le secteur des transports
24 septiembre 2018

 

L’objectif est de définir la méthodologie pour concevoir, du point de vue spatio-temporel, l’accessibilité en terme de transport[1] des excursions multimodales, produits touristiques essentiels pour la réalisation de la croisière thématique.  

Pour évaluer l’interrelation entre services de transport et  qualité de l’excursion, comme prévu par les standards définis par les Lignes Directrices, les indicateurs sont: 

·        Accessibilité temporelle

·        Accessibilité spatiale

 

1.      L’accessibilité temporelle

Pour évaluer la fruibilité des excursions potentielles, il est utile de décrire l’accessibilité du territoire et de chaque point qu’il est prévu de rejoindre à l’intérieur de ce meme territoire à partir du paramètre “temps de liaison” qui est défini par le réseau infrastructurel existant (routes, voies ferroviaires, autres).  

Zone de Texte: Figure 1: Exemple de carte des itinérairesUne fois déterminé T1 (qui représente la somme des temps de transfert à l’intérieur de l’itinéraire), T2 (temps net de visite des attracteurs et temps de pause)  et T3 (éventuelles pertes de temps pour l’embarquement à bord des moyens de transport), il est possible de déterminer la durée totale de l’excursion Tescurs., en faisant la sommes des 3 éléments cités

Tescurs. = T1+ T2+ T3

2.      L’accessibilité spatiale

Les parcours piétons empruntables le long de l’itinéraire doivent être protégés et exempts de barrières architecturales et donc posséder les pré requis spatiaux minimum[2].

Un point critique est constitué par les connexions intermodales pour lesquelles il est nécessaire de prévoir que le changement de moyen de locomotion s’opère dans des espaces dédiés et protégés.  

Un support adéquat aux personnes porteuses de handicap doit être garanti tout le long de l’itinéraire. Aussi, les autobus doivent être équipés pour le transport de ce type d’usager. Les itinéraires cyclables qui peuvent être intégrés dans le contexte des itinéraires éco-touristiques doivent être, selon les Lignes Directrices, des voies réservées et avoir des caractéristiques techniques définies par le Décret Ministériel 30 novembre 1999, n. 557.

 

[1] Le concept d’accessibilité en général correspond à la condition à laquelle est satisfaite l’exigence de mobilité d’une demande de transport spécifique et se réfère à des caractéristiques essentiellement spatiales et temporelles.

[2] Il est conseillé de suivre les indications de la loi régionale de la  Calabre-23 luglio 1998, n.° 8 “Elimination des barrières architecturales” élémentaires et intégrant les dispositions en vigueur au niveau national et en particulier le décret du Ministère des Travaux Publics du 14 juin 1989, n.° 236.