Les Tombes des Géants en Sardaigne pour le développement communautaire
04 février 2021
Cc: Nicola Castangia

Les Tombes des Géants au centre des nouvelles stratégies de développement communautaire

Le projet RACINE, financé avec la contribution du Programme Italie-France Maritime 14-20, promeut une plus étroite interaction entre les communautés et les lieux de la culture qui témoignent l’histoire et l’identité des territoires. D’un côté, la stratégie du projet est basée sur la participation directe de la communauté dans l’élaboration d’une vision partagée de mise en valeur du patrimoine culturel local et, de l’autre côté, sur des interventions infrastructurelles visant à promouvoir l’accessibilité et la jouissance aux lieux de la culture.

Prenons l’exemple de Santadi, une petite Commune de la Sardaigne sud-occidental.

A quelques chilomètres de la Communes, sur une colline de granit dans la localité de Sa Fraigada, près du hameau de Barrancu Mannu, se trouve une construction typique de l'architecture funéraire nuragique, communément appelée «Tomb des Géants». En l'absence de fouille archéologique systématique, la datation est purement hypothétique, rapportée par les savants aux stades avancés de l'âge du Bronze moyen (entre 1400 et 1300 av JC environ).

Le projet regarde le territoire de manière intégrale et pour cette raison, l'intention de l'intervention est de relier le monument de Barrancu Mannu aux traditions et légendes populaires répandues en Sardaigne sur les Tombes des Géants. En fait, ces monuments font partie d'une lignée de traditions populaires qui a ses racines dans les sources classiques ; pour les anciens Sardes l'un des rituels liés au culte des morts était celui de l'incubation, consistant à dormir auprès de la tombes des ancêtres à des fins thérapeutiques. Le pouvoir sanitaire de ces lieux, ainsi que beaucoup de superstitions à cet égard, anime de nombreuses croyances populaires, telles que la pratique documentée dans le domaine pastoral d'hospitaliser des animaux malades pendant une nuit entière ou comme des visites nocturnes au monument à certains moments de l’année, liée à des phases particulières du cycle lunaire et terrestre.

La Commune de Santadi, identifiée par la Direction Générale des Collectivités Locales et des Finances de la Région Autonome de Sardaigne, partenaire du projet RACINE, réalise, entre autres, des interventions promotionnelles et innovantes, notamment la création d'une vidéo et d'une reconstruction 3D qui favorisera la connaissance du site même par les personnes handicapées qui ne peuvent pas y accéder physiquement.

Au-delà des objectifs promotionnels, ces outils multimédias seront mis à disposition du Musée Civique Archéologique de Santadi, interceptant les utilisateurs du musée afin de valoriser pleinement l’ancien site, ainsi promouvant une plus étroite connexion avec l’offre culturelle du Système des Musées de Santadi.

Ces interventions seront ensuite accompagnées par la création de panneaux, de signalétiques directionnelles et de nouvelles interventions visant à faciliter l’accessibilité au site.

Photo Credits: Nicola Castangia (Cc)